Cercle Aïkido et Aïkimindfulness du Vieux-Nice

Etiquette et comportement

L’Aïkido est une discipline, un processus éducatif visant à améliorer la personnalité et le comportement. Il n’a pas pour objet la technique pure, celle-ci ne constitue qu’un outil destiné au développement personnel, à la recherche de l’équilibre, de la sérénité.

Le dojo d’Aïkido est l’endroit où l’enseignement de Maître Morihei UESHIBA est dispensé. On ne doit pas y étaler son ego, mais au contraire chercher à y élever et purifier son corps et son âme. Une attitude de respect, de sincérité et de modestie sont essentiels à cette recherche.

En pénétrant dans un dojo pour la première fois, on peut être gêné par les saluts et l’étiquette. Ces rituels peuvent sembler superficiels et inutiles. Cependant, chaque règle concerne la sécurité et le bien-être de tous.

En entrant dans un dojo, vous pénétrez dans un monde différent, celui du respect et de la confiance. Sur le tatami d’Aïkido, nous sommes tour à tour attaquants et attaqués et nous nous entraînons à réagir instinctivement. Grâce à l’étiquette, nous pouvons pratiquer en toute sécurité, discipliner nos tendances agressives et nos peurs, développer la confiance en soi et le respect de l’autre.

Chaque élève doit participer à la création d’une atmosphère positive d’harmonie et de travail silencieux et assidu. Le nettoyage du tatami constitue un acte de gratitude et de respect et chaque pratiquant doit y participer et s’y appliquer avec cœur.

Respectez les enseignements et les principes fondamentaux de l’Aïkido tels qu’ils sont transmis par votre professeur, respectez le dojo, respectez vos partenaires.

LA PRATIQUE

Le but de l’Aïkido n’est pas de vaincre un adversaire mais de lutter contre nos propres instincts agressifs, d’affiner notre comportement.

La force de l’Aïkido ne réside pas dans la puissance musculaire mais dans la souplesse, la fluidité, le contrôle de soi et la modestie.

Chacun a des possibilités physiques et des raisons différentes pour pratiquer l’Aïkido. Elles doivent être respectées.

L’Aïkido véritable est l’application correcte et souple de la technique appropriée dans n’importe quelle circonstance quel que soit votre partenaire. Vous devez veiller à n’occasionner aucune blessure, il faut protéger votre partenaire et vous protéger.

ETIQUETTE SUR LE TATAMI

01. En montant sur le tapis et en le quittant, vous devez saluer.

02. Saluez toujours en direction du SHOMEN et du portrait du fondateur.

03. Respectez vos instruments de travail. Le GI (tenue de pratique) doit être propre et en bon état, les armes rangées lorsqu’elles ne sont pas utilisées.

04. Ne vous servez jamais d’un GI ou d’armes qui ne vous appartiennent pas.

05. Quelques minutes avant la pratique, vous devez être échauffé, assis en seiza, tous sur une même ligne. Ces quelques minutes permettent à votre esprit de faire le vide, de se débarrasser des problèmes de la journée et préparent à l’étude.

06. Le cours commence et se termine par la cérémonie formelle du salut. II est essentiel d’être à l’heure pour y participer mais si vous arrivez en retard, vous devez attendre à côté du tapis jusqu’à ce que l’enseignant vous fasse signe de vous joindre au cours, saluez en montant sur le tapis. Veillez aussi à ne pas perturber le cours.

07. La façon correcte de s’asseoir sur le tapis est la position en seiza. Mais si vous êtes blessé au genou, vous pouvez vous asseoir en tailleur. N’allongez jamais les jambes et ne vous adossez pas au mur ou à un poteau, vous devez être disponible à chaque instant.

08. Ne quittez pas le tapis pendant la pratique sauf en cas de blessure ou de malaise.

09. Quand le professeur montre une technique, vous devez restez assis en seiza et regarder attentivement. Après la démonstration, saluez un partenaire et commencez à travailler.

10. Dès que la fin d’une technique est annoncée, arrêtez immédiatement votre mouvement, saluez votre partenaire et rejoignez les autres pratiquants en ligne.

11. Ne restez jamais debout sur le tapis sans travailler. S’il le faut, restez en seiza en attendant votre tour.

12. Si pour une raison ou pour une autre vous devez absolument poser une question au professeur, allez vers lui, ne l’appelez jamais : saluez-le avec respect et attendez qu’il soit disponible. (Un salut debout suffit dans ce cas).

13. Quand le professeur vous montre un mouvement en particulier pendant le cours, mettez- vous à genoux et regardez attentivement. Saluez-le lorsqu’il a terminé. Quand il corrige un autre pratiquant, vous pouvez vous arrêter de travailler pour regarder. Asseyez-vous en seiza et saluez, de même.

14. Respectez les pratiquants les plus gradés. Ne discutez jamais à propos de technique.

15. Vous êtes là pour travailler, non pour imposer vos idées aux autres.

16. Si vous connaissez le mouvement et que vous travaillez avec quelqu’un qui ne le connaît pas, vous pouvez le guider. Mais n’essayez pas de corriger si vous n’avez pas le niveau YUDANSHA (ceinture noire).

17. Parlez le moins possible sur le tapis.

18. Ne vous prélassez pas sur le tapis avant ou après le cours. II est réservé à ceux qui désirent pratiquer.

19. Le tapis devrait être balayé chaque jour avant les cours et en fin de journée. Chacun est responsable de la propreté du dojo.

20. II est interdit de boire ou de manger pendant les cours.

21. Le port des bijoux est à proscrire pendant la pratique.

22. On dit habituellement «Onegaï shimasu» (litt. : je vous fais une requête, s’il vous plaît) au moment du salut du début du cours et «Arigatoo gozaïmashita» (merci) en fin de cours.

23. II convient de faire son possible pour respecter l’harmonie du dojo et donner de la plénitude à la pratique.

Vous pouvez inviter quiconque à venir regarder un cours à n’importe quel moment à condition que les règles suivantes soient observées :
01. Prenez place avec discrétion, ne posez jamais les jambes sur un meuble et n’adoptez pas une position semi-allongée.
02. Il est interdit de boire ou de manger pendant les cours.
03. Ne parlez à personne se trouvant sur le tapis.
04. Ne vous promenez pas pendant que le professeur montre ou corrige un mouvement.
Bien qu’il y ait de nombreuses règles d’étiquette à assimiler, elles viendront naturellement avec une pratique régulière. Ne soyez pas vexé si on vous corrige un détail, car chacun est important pour la sécurité de tous et a un but éducatif précis qui s’inscrit dans la perspective de la discipline : le développement physique, mental et relationnel des pratiquants.

L’Aïkido n’est pas une religion mais une éducation et un perfectionnement de l’esprit.